LinkedIn : outils et bonnes pratiques.

  • Permet d’atteindre un objectif comme : prospecter, trouver du travail ou recruter.
  • Permet d’être plus efficace : gain de temps, plus de visibilité, plus de leads, ça permet de tester très rapidement et de changer d’orientation.
  • Industrialiser : automatiser, pousser à faire les choses correctement et intelligemment en prenant du plaisir, pousser à prendre un rôle d’expert, réutiliser le savoir, base de contact utilisable sur le long terme.

Pour qui ?

– Les dirigeants qui peuvent devenir meilleur commercial, meilleur ambassadeur et montrer l’exemple. 

– Les commerciaux : outil de travail Linkedin

– Les équipes techniques : car ils sont en contact avec les clients, ils peuvent être ambassadeur de l’image de marque de l’entreprise, ils sont apporteur d’affaires, participent à leur notoriété personnelle.

Quel résultat on obtient avec tout ça ?

– Type de résultats hebdomadaires —> 20 à 60 000 vues

– 5 à 15 leads qualitatifs par semaine

– Le temps : 2 jours au démarrage puis ensuite 1 jour par semaine.

Ne pas hésiter à utiliser le budget DataDock

LinkedIn : les techniques à maitriser si on veut avoir des performances intéressantes avec nos post.

1. mettre une photo de profil avec un sourire. (+20% de taux de conversion)

2. mettre une bannière corporate représentant une passion et ne pas laisser le fond bleu de base de linkedIn. (+10%)

3. un titre clair contenant les bons mots clés en lien avec votre métier. Vaut mieux mettre qu’on est la pour accompagner les gens dans leur passion (exemple : voyage) que de mettre qu’on est CEO, dirigeant etc.

4. des expériences détaillées. (+5%) 

5. expériences recommandé et des recommandations écrites. (+5%)

6. avoir un profil expert absolu. (+10%)

7. un bon SSI (Social Selling Index) = important : incidence importante sur la visibilité et la mise en avant de notre poste et sur le moteur de recherche. (+30%)

Site Social Selling Index : on va sur “obtenir votre score gratuitement” ce qui représente la note que l’on a par rapport a l’algorithme de LinkedIn, car Linkedin attribue une note sur 100 et va nous positionner par rapport aux autres personnes sur Linkedin.

– Bon à savoir : Lorsque l’on est “Top 1” dans notre secteur d’activité et qu’une personne vient sur notre fiche (profil) il est écrit “haut profil que nous recommandons”. Quand les personnes vont faire des recherches il y’a bcp plus de chances qu’on apparaisse si on est top 1. 

7 astuces pour assurer visibilité de vos publications LInkedIn :

  1. le format du contenu = texte structuré avec une image/photo de bonne qualité, texte unique, ou une video native LinkedIn mais pas de video youtube. (+50%)

2. le fond du contenu = il faut qu’il soit travaillé en racontant une histoire, ne pas juste publier un lien sans commentaire. (+50%)

3. l’engagement dans la premiere heure : plus on a de like à ce moment, plus votre poste va être diffusé. (50%)

4. l’heure de publication : il est recommandé de publier un mardi et un jeudi vers 20h ou le matin d’après lui 9h. (+20%)

5. rythme de publication = tous les 3 jours environ, en privilégiant la qualité à chaque fois (la note globale augmentera). LinkedIn n’aime pas les “spameur” (qui publient beaucoup), donc il faut espacer les jours de publication.

6. la gestion des liens externes : les insérer dans les commentaires (ou proposer de donner le lien qu’aux personnes ayant commenté). Sinon, on peut d’abord publier un post, attendre une dizaine de minutes et ensuite modifier le post et mettre le lien externe car LinkedIn prend en compte la première version de votre poste (+50%)

7. avoir un bon SSI : impact sur la publication.

À ne pas faire :

1. une image sans texte, sans image, sans rien, sans commentaire (-50%)

2. écrire un article Linkedin (très mauvaise performance dessus) (-70%)

3. mettre une video youtube, divise l’audience par 2 (-50%)

4. un partage, ça fonctionne pour le poste de base mais pas pour le poste partagé (-50%)

5. un lien externe uniquement (-70%)

6. taguer trop de personne non concerné directement par le sujet car si elles n’interagissent pas sur le poste ça pénalise (-10%)

7. publier tous les jours ou plusieurs fois par jour (baisse la notation de votre compte) (-70%)

8. mettre trop d’hashtag “#” (-5%)

Comment prospecter en automatique ?

– Outil : prospectIn —> interface la plus ergonomique, abordable au niveau du budget (17€/mois), fonctionne bien et bien verrouillé = pas de risque de se faire blacklister de LinkedIn car il reste dans les cota = pas plus de 100 messages par jour). 

Pour prospecter de manière efficace :

 – Tout d’abord, définir la cible.

– Travailler son appât : que vais-je proposer de gentil/gratuit/intéressant a ma cible ? réfléchir a votre approche (video, etc).

– Créer des listes de cible via champs de recherche ou Sales Navigator.

Pour économiser de l’argent, il est conseillé de prendre l’abonnement où on a un mois gratuit, construire vos listes, les exporter vers ProspectIn et supprimer le compte Sales Navigator.

– Lancer un scénario en trois étapes (recommandation) : robot qui visite les profils des personnes, ça lui envoie un message d’invitation et le message d’appât à la fin (càd voici ce que j’ai à proposer, etc.) Il vaut mieux être très très intéressant que très très intéresst, ça marche mieux.

– Récap’ : cibler, approcher les gens (créer scénario), scénariser, ajuster au fur et à mesure.

Contenus qui aident à vendre :

– Vidéos très très intéressantes sur un secteur d’activité, des trucs et astuces, tutoriel, n’importe quoi, mais une vidéo explicative dans le but d’apprendre des choses à votre audience.

– Événements : penser à créer des événements dédiés à vos prospects et clients c’est ce qui va aider à signer des contrats

– Contenus premium : penser à créer des livres blancs ou des contenus à télécharger afin de tester l’intérêt du prospect et le relancer quand il est prêt.

– Ajuster au fil du temps : tester, re tester, faire n’importe quoi, changer, modifier, améliorer et ajuster au mieux pour votre cible.

Découvrir ProspectIn et créer des listes :

Tu peux mettre en place des actions automatisés et donner un déroulé (scénario) et ça se fait tout seul. Il n’est pas conseillé d’utiliser uniquement la version gratuite car elle dure que 14 jours.

– 1ere étape : tapr le secteur d’activité sur le moteur de recherche, appuie sur “personnes” et il y aura énormément de personne avec ce secteur dans leur titre ou description, donc il faut mettre le filtre de la ville mais il aura quand même un nombre énorme de personne. Pour avoir une liste potable = moins de 1000 personnes car plus c’est sur des petites listes mieux ça fonctionne. 

– En haut à droite cliquer sur prospection exporter 10 personnes et ça va extraire les personnes donc ça va créer une liste

– Pour les scénarios sur ProspectIn : le scénario conseillé est Dexter = il visite les profils, il demande en ami et il renvoie un message si ils ont pas répondu. On doit mettre une note : faire une intro, plus celle-ci est flou mieux ça marche et les personnes acceptent. Ensuite, 6 jours après on envoie un message : merci d’avoir accepté et désolé du retard (faire exprès de les accepter en retard). Ne pas être insistant car ils vont voir nos post de toute façon. 

Deuxième façon de créer une liste : 

– Aller sur un profil et aller dans ses relations et filtrer par ville et leur dire qu’on connait la personne, que c’est un bon client et on demande si ils sont intéressé d’échanger avec nous.

– Sur Sales Navigator :

– Bon à savoir : on peut aller bcp plus loin sur la création des listes grâce à cet outil. Il coûte 60€ mais on a le droit à 1 mois gratuit, donc on crée les premières listes et on exporte sur ProspectIn et on arrête le compte (économie).

– Aller sur filtre de prospect, rechercher les gens par secteur d’activité, on met la zone géographique, ensuite on met la même école qu’on a fréquenté (pour plus de précision), on filtre encore plus en mettant une fonction et ça nous sort un petit nombre de personne donc parfait ciblage. On peut créer des listes de moins de 1000 personnes et les exporter.

– Pour exporter des contacts Linkedin : il faut aller sur Linkedin > réseau > relation en haut à gauche, gérer les contacts > synchroniser. On peut aussi exporter et on recevoir un fichier excel.

– On peut voir les retours tous les jours, ça va générer des leads froid au début, ensuite il faut les transformer en tiède grâce au contenu, et en chaud grâce à une offre adéquate. Il faut continuer d’alimenter la discussion et ne pas faire de messages commerciaux.

Exemple de scénario :

Visite du profil : Bonjour (nom), ton profil est remonté dans mes recommandations LinkedIn je ne crois pas qu’on a l’occasion de nous croisons à (ville). À bientôt j’espère !

Exemple de message Linkedin :

– Écrire environ 150 caractères : “je suis en train agrandir mon réseau pour trouver de nouveaux professionnels. J’ai pu identifier ton profil lors de mes recherches je te propose d’échanger sur LinkedIn.”

– Conseil : donne de la consistance à ta première prise de contact en partageant le sens de ta démarche. Précise pour cela l’intérêt commun partagé.

Outils pour aller plus vite dans ces démarches : 

– Kaspr : pas besoin d’attendre que la personne accepte pour avoir son adresse mail. Une fois connecté j’ai le droit à 10 recherches et il va trouver le mail et le numéro de téléphone car il sait son nom prénom et ou la personne travaille.

– Lempod : utile mais dangereux. Le principe c’est de demander à une petite masse de gens d’aller liker et commenter notre post automatiquement. Dangereux car ça peut abimer l’image de marque. Il faut faire son propre petit groupe mais pas avec beaucoup trop de gens. Aussi, ça va utiliser ton compte pour te faire dire n’importe quoi sur les postes des gens. Le but est de programmer pleins de post et chaque minute quelqu’un un va liker.

– Conseil : Vaut mieux travailler et avoir un post naturel que d’utiliser ce genre d’outil.

– Hunter : fonctionne en mettant le nom de domaine d’une entreprise si on veut faire de la prospection sur une entreprise. 

Conseil général sur LinkedIn : Dès qu’une personne t’envoie une invitation, demande lui en quoi il peut t’être utile.

Lien de la vidéo YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=mLgp6_7C238

Partage cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Tu aimeras aussi :