Maintenance du site web WordPress : 16 étapes essentielles

Une bonne maintenance du site Web est nécessaire pour un site internet sain et durable. Elle te permet de repérer les problèmes dès le début, de les résoudre et de t’assurer que ton site WordPress reste opérationnel. Suis notre liste de contrôle pour réaliser une bonne maintenance de ton site web WordPress.

Il existe de nombreuses raisons de créer un site web, et son succès dépend de nombreux facteurs. Mais l’un des aspects du succès d’un site Web repose sur un facteur souvent négligé: une maintenance appropriée. 

Tous les sites WordPress nécessitent au moins un certain niveau de maintenance pour les garder sécurisés et fonctionnels.
Je t’arrête tout suite : oui, c’est un peu de travail mais ce n’est pas très compliqué si tu sais exactement ce que tu dois faire et quand le faire.

Pour t’aider dans cette tâche, nous avons compilé une liste de contrôle concernant la maintenance de WordPress qui te guidera et t’aidera à t’assurer que ton site web WordPress est mis à jour, sécurisé et fonctionne sans problème.

Bien que cela puisse sembler être une tâche fastidieuse, ne désespère pas ! Nous avons divisé ces étapes selon la fréquence à laquelle tu dois les exécuter, allant des tâches hebdomadaires aux tâches mensuelles et annuelles. 

C’est parti pour garder ton site web bien maintenu !

Pourquoi tu dois maintenir ton site WordPress 

Ton site Web WordPress est un peu comme une voiture. Si tu la traite bien, elle fonctionnera pour toi pendant des années. Mais si tu renonces à la maintenance, les problèmes peuvent commencer à s’accumuler. Et si tu retardes vraiment les choses, ton site Web peut même cesser de fonctionner.

WordPress est en constante évolution. L’équipe principale ajoute toujours de nouvelles fonctionnalités, corrige les bug, les problèmes de sécurité récemment découverts, etc. Il en va de même pour tous les plugins que tu utilises et pour le Web dans son ensemble.

Ton site web est lui-même également en constante évolution. Tu peux publier du nouveau contenu, changer de conception, ajouter de nouvelles fonctionnalités, etc.

Mets tous ces changements ensemble, et il y aura un risque élevé que ton site web ne fonctionne pas et que quelque chose ne se passe pas comme prévu.

Ça semble un peu inquiétant, mais ça ne devrait pas l’être. La plupart du temps tous ces changements se déroulent sans problème. Mais pour éviter les rares situations dans lesquelles les choses ne vont pas, et pour rester à jour sur ton site, il est important de travailler un peu sur la maintenance. 

Liste de contrôle de la maintenance des sites web WordPress

La maintenance de WordPress est un processus continu. Certaines taches doivent être effectuées sur une base hebdomadaire, tandis que d’autres peuvent être effectuées annuellement.

Ci-dessous, nous avons décrit les taches de maintenance cruciales qui garantiront que ton site WordPress restera en parfait état de fonctionnement. Nous les avons classés en 3 catégories : 

– hebdomadaire

– mensuel

– annuel

Taches de maintenance hebdomadaires de WordPress

  1. Visiter ton site

Celui-ci semble simple, mais le simple fait de visiter le front-end de ton site et cliquer sur quelques pages clés est un bon moyen de détecter tout problème potentiel. Cela étant dit, il est facile d’oublier de faire ça et de passer tout ton temps sur le tableau de bord de WordPress. Donc, une fois par semaine, rends-toi sur ton site et parcours quelques pages clés pour t’assurer que tout fonctionne toujours comme tu le souhaites.

2. Contrôle des commentaires

Si tu as autorisé les commentaires sur ton site, tu devras passer un peu de temps à les vérifier chaque semaine pour approuver les vrais commentaires et signaler ou supprimer les commentaires spam.

Pour t’aider à gagner du temps sur le contrôle des commentaires, tu peux utiliser un plugin anti-spam comme Akismet. Grâce à celui-ci, tu devras uniquement contrôler les ‘vrais’ commentaires (laissé par des humains) une fois par semaine et regarder si Akismet n’a pas accidentellement placé de vrais commentaires en tant que spam.

3. Sauvegarder ton site 

Faire souvent des sauvegardes est essentiel pour sécuriser les données de ton site. Donc, si ton hébergeur WordPress ne fait pas les sauvegardes pour toi, tu devras le faire toi-même. Pour la plupart des sites, les sauvegardes hebdomadaires sont une bonne fréquence.

Si tu as un site web de type vitrine qui ne change jamais (c’est-à-dire pas de postes de blog ou de commentaires), alors tu devras peut-être faire des sauvegardes mensuelles. La fréquence optimale de sauvegarde de ton site dépendra de la fréquence à laquelle tu apporteras  des modifications et ajouteras du contenu sur la base de données. 

4. Faire les mises à jour 

Si tu veux sécuriser ton site web et le maintenir pour qu’il fonctionne correctement, il est essentiel de faire rapidement les mises à jour. Chaque semaine, tu devras le vérifier pour voir si il n’y a pas de mise à jour à faire concernant WordPress, les plugins ou les thèmes. 

S’il y a des mises à jour, tu devras les faire rapidement. Si tu te soucies des problèmes de comptabilité, tu peux essayer les mises à jour sur un site de préparation avant de les mettre en place sur ton site web. Ou sinon, tu peux mettre ton site en mode maintenance pendant que tu fais les mises à jour. 

5. Tester les formulaires et les fonctionnalités clés

Si tu as des formulaires ou des fonctionnalités importantes (comme un processus de vérifications), il est important de les tester régulièrement. Il n’y a rien de pire que de se demander pourquoi tu n’as pas obtenu de lead ou de ventes au cours des 10 derniers jours et de finalement découvrir que ton formulaires a cessé de fonctionner. 

Pour certains sites, tu souhaiteras sûrement tester cette opération chaque mois au lieu de chaque semaine. Ça dépend réellement de comment les formulaires ou les fonctionnalités sont essentiels à ton entreprise. Pour les formulaires critiques où tout problème est synonyme de perte de revenus ou de clients, il est toujours mieux de faire des tests hebdomadaires. 

Et pour les fonctionnalités vraiment critiques, tu peux mettre en place un système de surveillance automatique. Par exemple, Pingdom, qui propose une surveillance des transactions pour tester les fonctionnalités clés sur un calendrier quotidien ou horaire.

6. Consulte Google Search Console

Si Google rencontre des problèmes avec le référencement ou l’optimisation mobile de ton site, il partagera des alertes dans Google Search Console. Pour cette raison, il est important de vérifier fréquemment pour voir si Google a signalé des problèmes avec ton site.

Tu peux rapidement voir tous les problèmes en cliquant sur la cloche de notification en haut à droite.

Tu peux aussi parcourir les rapports pour voir les changements et les tendances.

Tâches de maintenance mensuelles de WordPress

7. Exécuter des tests de performance 

La rapidité de chargement de ton site joue un rôle important sur l’expérience utilisateur, les taux de conversion et a même un petit effet positif sur le SEO.

Lorsque tu as créé ton site, tu as probablement optimisé ses performances. Cependant, ça ne signifie pas automatiquement que ton site restera optimisé, il est donc important de toujours évaluer les performances de ton site pour détecter tout problème potentiel.

Une fois par mois est une bonne fréquence pour la plupart des sites web, bien que tu souhaites peut-être effectuer cette opération chaque semaine pour les sites critiques.

8. Analyse le trafic de ton site

Pour comprendre ce qui se passe sur ton site, tu devras utiliser des outils d’analyse comme Google Analytics.

Si le digital marketing est un élément important de ta stratégie, tu dois probablement déjà vérifier ton site web tous les jours. La plupart des webmaster n’ont pas besoin de vérifier ça aussi souvent, mais il est toujours utile de le faire une fois par mois pour suivre ce qui se passe et remarquer les tendances. 

Si le SEO est un élément important de ta stratégie, tu peux également mettre en place un sytème de surveillance des mots clés pour suivre le classement de ton site sur Google et faire le point chaque mois.

9. Exécuter une analyse de sécurité 

Vue que WordPress est populaire, ça peut facilement être une cible pour les acteurs malveillants. Pour t’assurer que ton site n’en sera pas victime, il est bon d’exécuter régulièrement des analyses de sécurité afin de détecter les problèmes potentiels. 

La plupart des plugins de sécurité WordPress incluent des fonctionnalités d’analyse de sécurité automatique. 
Chez Yessay.fr, nous utilisons iTheme Sécurité pour te garantir une protection optimale.

10. Optimise la base de données de ton site 

La base de données de ton site l’endroit où se situe tout ton contenu, les paramètres de ton thème, les paramètres des plugins, etc. Au fil du temps, elle peut générer beaucoup d’encombrement par le biais des éléments comme les révisions de publications, les transitoires, les commentaires spam, etc. 

Pour cette raison, c’est une bonne idée d’optimiser régulièrement la base de données de ton site pour retirer tout ces éléments indésirables.

Tu peux le faire en utilisant certains plugins de performance, notamment WP Rocket. Ces plugins te permettent également de programmer l’exécution automatique de l’optimisation de ta base de données.

11. Vérifier les liens erronés ou les erreurs 404

Les liens erronés ou les erreurs 404 sont très désagréables pour l’expérience des utilisateurs sur ton site, car ils empêchent les visiteurs de trouver ce qu’ils recherchent.

Bien que les liens non fonctionnels et les erreurs 404 soient des choses différentes, elles vont de pair car un lien erroné conduira généralement directement à une erreur 404. Si tu ne sais pas ce qu’est une erreur 404, c’est l’erreur que ton site Web affiche lorsqu’un visiteur accède à une URL qui n’existe pas.

Pour vérifier si ton site a un lien erroné, tu peux utiliser un plugin de contrôle de lien défectueux. 

Pour trouver les pages auxquelles les visiteurs ont essayé d’accéder et qui ont conduit à des erreurs 404, tu peux rechercher quelque chose comme “Non trouvé” dans Google Analytics, puis cliquer sur la liste pour trouver les URL spécifiques qui ont déclenché 404 les erreurs.

En plus de corriger les erreurs 404 de ton site, tu peux aussi utiliser Elementor pour créer une page 404 personnalisée qui pourra guider les visiteurs vers ce qu’ils cherchent. 

12. Vérifier les sauvegardes de ton site

Une sauvegarde n’est bonne que si elle fonctionne. Ainsi, si tu dois effectuer des sauvegardes de ton site chaque semaine, il est également important de vérifier régulièrement que ces sauvegardes fonctionnent bien. Tu peux le faire en restaurant la sauvegarde de ton site sur un site d’essai ou en utilisant un environnement de développement WordPress local via un outil comme Local ou DevKinsta.

Taches de maintenance annuelle de WordPress

13. Réfléchis à si tu as besoin d’un nouvel hébergeur

Au fur et à mesure que ton site se développe, il se peut que tu dépasses ton hébergement actuel. C’est un problème que tu peux rencontrer, mais ça peut nécessiter la mise à niveau vers un plan de niveau supérieur chez ton hébergeur, ou peut-être même de passer à un meilleur hébergeur.

Si tu atteints déjà les limites de ton hébergeur, il va probablement te contacter de manière proactive. Mais si il ne le fait pas, c’est toujours une bonne idée de vérifier une fois par an ce point avec ton hébergeur pour voir si il répond toujours à tes besoins en termes de performances, de fiabilité et de fonctionnalité.

14. Change ton mot de passe WordPress

Tous les conseils de sécurité WordPress du monde n’ont aucune importance si un acteur mal intentionné met la main sur ton nom d’utilisateur et ton mot de passe. Pour cette raison, il est bon de suivre les bons principes en matière de mot de passe et de changer votre mot de passe d’administrateur WordPress une fois par an environ.

Cette mesure, associée à d’autres comme la limitation des tentatives de connexion, devrait te protéger contre les attaques par force brute et autres menaces liées à la connexion.

Assure toi d’utiliser un mot de passe fort et unique. Les gestionnaires de mots de passe comme LastPass ou Bitwarden permettent de stocker facilement et en toute sécurité un mot de passe unique pour chaque site WordPress.

15. Vérifie ton contenu

Un contrôle de ton contenu est un bon moyen d’améliorer le SEO de ton site et l’expérience utilisateur. Il te permet de renforcer ton contenu le plus performant de ton site et de corriger le contenu le plus faible. 

Essentiellement, les objectifs d’un contrôle de contenu sont les suivants :

– Mettre à jour et améliorer ton contenu le plus performant pour l’aider à conserver son classement ou à être encore plus performant.

– Soit supprimer le contenu inefficace, soit fusionner son contenu dans un autre contenu, soit le rediriger vers un autre contenu. 

– Cet audit t’aidera également à comprendre quel contenu fonctionne le mieux pour ton site, afin que tu puisses cibler ta stratégie à l’avenir.

16. Vérifie tes plugins

Tous les plugins que tu ajoutes à ton site sont une menace concernant la sécurité et la performance de ton site. Ça ne veut pas dire que tu ne dois pas en utiliser, mais que tu dois faire attention à utiliser ceux qui sont réellement nécessaires.

Pour cette raison, il est bon de contrôler une fois par an si ton site tire toujours profit de chaque plugin que tu utilises. Si ton site n’en n’est pas aussi bénéfique que tu le penses lorsque tu installes un plugin, tu devras alors le désactiver et le supprimer.

Garde ton site web à jour et élimine tout problème gênant 

Cette liste de contrôle n’est pas exhaustive, et tu voudras peut-être adapter les différentes fréquences en fonction de ton site Web. Par exemple, si les formulaires de ton site ne jouent pas un rôle clé dans ton activité, tu n’as probablement pas besoin de les vérifier chaque semaine.

Cependant, nous avons essayé de trouver une bonne fréquence qui sera optimale pour la plupart de sites web, de sorte que cette liste de contrôle soit un excellent point de départ pour établir tes plans de maintenance.

Si cette maintenance te semble trop longue, tu peux envisager de souscrire à notre offre de maintenance (à 40€/mois) qui te déchargera de ces tâches en s’occupant des sauvegardes, des analyses de sécurité, des mises à jour, etc.

Partage cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Tu aimeras aussi :